Les fours à chaux

En 1860, François Massé, cultivateur, demeurant aux Taillées (Mazières) reçoit l'autorisation du préfet pour un four à chaux à feu continu à charbon à Champeaux, situé sur le coteau, sur un terrain appartenant à Gédéon de Clairvaux domicilié rue Saint-Gelais à Niort.


Situés sur le flanc d'une colline, les fours à chaux de Champeaux se repèrent facilement depuis la route départementale grâce à un très haut mur de chaudière, adossé au terrain. Au pied, on découvre deux bouches pour évacuer la chaux, placées perpendiculairement, sous une ouverture en quart de cercle. La construction est en moellon de calcaire et laisse bien apparaître les trous d'échafaudage.



07/08/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres